Le correcteur automatique nous pète les douilles !

Bin nan, bien sûr que ce n’est pas ce que je voulais écrire… Je voulais être mal polie à souhait ! Mais depuis que nos phones sont « smart » et nos claviers intuitifs et automatiques, il n’y a plus moyen d’être vulgaire putain de merde. Alors une conne devient une donne… Normal. Et bien non! Je m’insurge! Entre nos portables depuis lesquels nous bombardons nos destinataires inoffensifs de lapsus en rafales ; nos traitements de textes et chats qui censurent nos petites vulgarités faisant pourtant partie du paysage audio quotidien de tous les francophones ; certains logiciels vont jusqu’à remplacer des mots réels par d’autres totalement inconnus au bataillon. Ainsi (exemple qui me sort réellement par les trous de nez), ton correcteur s’obstine à vouloir que tu aies un DDV lorsque tu n’as qu’un RDV (abrégé de Rendez-vous). QUI sur cette Terre sait ce qu’est un « ddv » et l’utilise ? Voilà pourquoi j’en arrive à l’horrible supposition que le correcteur n’est pas un robot intelligent mais une espèce de petit trou du cul planqué dans son bureau dont le métier est de nous gâcher l’existence.

Capture d_écran 2017-04-30 à 02.21.43

Hey correcteur, on t’a grillé !

Nous l’appellerons Jean-Eude. Je suis navrée pour tous les Jean-Eude. Non pas parce que j’utilise leur prénom pour étiqueter notre fripouille, mais pour leur vie en fait. Ça ne doit pas être facile tous les jours de s’appeler Jean-Eude… Respect et courage.

Donc. Jean-Eude a 23 ans, encore un peu d’acné, des costumes Hugo Boss et une jeunesse dorée. Son papou a inventé le correcteur orthographique intuitif et automatique. Jackpot bébé, tous les fabricants de smartphones, développeurs d’applications mobiles et logiciels équipés de chats ont intégré la technologie dans leurs produits. Autant te dire que les beaux jours de JE étaient assurés alors qu’il jouait encore aux Lego et ça, il l’a bien compris! Résultat, après avoir profité du voilier, de la villa au Cap Ferret et des soirées Jet-Set-Grey-Goose-carré-VIP, il demanda à Daddy s’il pouvait lui attribuer un fauteuil en cuir au bureau. « Mais bien sûr fiston ! », s’enquit ce dernier, ne pensant certainement pas à un poste à responsabilité car notre Jean-Eude est tout de même vachement con. On ne voudrait pas qu’il nous fasse couler la boîte non plus ! Alors, un lundi matin, papounet indiqua à fistounet la porte menant à son beau bureau laqué. Sur celle-ci étincelait un cartel portant la mention du dit métier:

Correcteur en chef.

Jean-Eude en ignorait le rôle mais il en aimait le titre parce que le mot « chef » sur-brillait et dansait sur sa rétine comme la flamme d’un feu de joie. Son père lui expliqua alors qu’il aurait en charge la veille des corrections, l’édition de rapports d’erreurs fréquentes, des bugs, des feedback clients liés à l’expérience utilisateur, d’émettre des propositions d’améliorations ou de créations de nouvelles fonctionnalités. Mais Jean-Eude s’en battait clairement les nouilles. Il avait compris lors de la démonstration avoir accès aux SMS du monde entier  se rédigeant en direct, sous ses yeux, aléatoirement ou en fonction de son choix immédiat; du contenu de tous les chats, de toutes les fenêtres de conversations, il se sentait comme Bruce Tout-Puissant et à partir de ce jour, il décida d’occuper le plus clair de son temps à faire mumuse en sabotant autant de discussions que possible. Le plus dramatique dans sa démence juvénile était son habilité à hacker le chaos. Il parvint en effet à automatiser son sabotage et devint réellement omniprésent sur TOUTES nos conversations virtuelles.

Jean-Eude Almighty 

bruce jean eude

À compter de ce jour, tous nos textos innocents devinrent des messages salaces et nos échanges facebookiens, des plateformes puritaines n’acceptant ni gros mots, ni langues étrangères, ni jargon trop technique. Jean-Eude nous permit toutefois de conserver un semblant de dignité en veillant à la correction standard de nos coquilles grammaticales et orthographiques. Mais bon… le mal était fait. Voyez par vous même !

(Suite du billet sous les images)

Capture d_écran 2017-04-30 à 01.53.42Capture d_écran 2017-04-30 à 01.54.21Capture d_écran 2017-04-30 à 01.55.10Capture d_écran 2017-04-30 à 01.55.28Capture d_écran 2017-04-30 à 01.56.03Capture d_écran 2017-04-30 à 01.56.55Capture d_écran 2017-04-30 à 01.58.28Capture d_écran 2017-04-30 à 01.58.49

Voilà. Bande de petits pervers que vous êtes! Il a bon dos le correcteur!

N’empêche, entre un Jean-Eude grivois par téléphone (SMS, WhatsApp, etc.) et un Jean-Eude coincé du foufouillon sur Facebook et autre traitement de texte, on se demande jusqu’où la schizophrénie de notre tortionnaire grammatical ira! Sa facétie nous pousse à nous faire douter de mots réels en inventant de faux mots comme vu plus haut avec « ddv » qui visiblement, à part être les initiales de Dominique De Villepin ne se réfère à rien d’autre… Pas plus tard qu’hier un mot m’a fait tiquer. Je voulais écrire « brownie » mais systématiquement Jean-Eude corrigeait par « brownien ». Ni une ni deux, je me suis précipitée sur Google pour comprendre ce qu’était ce mot qui apparemment fait plus sens dans ma phrase que mon gâteau extra riche.

Capture d_écran 2017-04-30 à 15.15.26

Foutage de gueule en règles.

Capture d_écran 2017-04-30 à 15.17.34

Ah oui parce qu’en plus, ce con de correcteur ne comprend pas que lorsque tu persévères avec ton mot (parce que merde tu y tiens à ton Brownie) c’est peut-être parce que c’est vraiment celui-là que tu veux utiliser et non pas un mot au hasard sous prétexte que ça sonne plus tronche que l’autre. Bah ouais mais tu nous excuses JE, on ne s’appelle pas tous Will Hunting.

Par un stratagème d’utilisateurs soulés bien connu consistant à ajouter un astérisque au mot afin de signaler à son interlocuteur que le précédent était une plantade, la ruse est permise. Sauf que Jean-Eude n’est pas un correcteur docile et il ne comprend que ce qu’il décide. Résultat, ton astérisque tu peux visiblement te le foutre au postérieur.

Comment te faire obéir par ton correcteur automatique

Astuce #hackging. Tu écris ton mot, tu laisses Jean-Eude corriger à sa sauce puis tu reviens dessus et à la fin de ta correction tu mets un espace OU tu cliques sur la petite flèche s’il y en a une. T’as rien compris? Moi non plus. Je répète:

  • Tape ta phrase tranquilou-bilou

Capture d_écran 2017-04-30 à 15.40.51

  • Laisse Jean-Eude t’imposer son prank (= farce)

Capture d_écran 2017-04-30 à 15.41.03

  • Reviens dessus et soumets Jean-Eude like a boss.

Capture d_écran 2017-04-30 à 15.41.10

  • Assume les vagues/pointillés rouges.

Capture d_écran 2017-04-30 à 15.53.14

Le soulignage en rouge d’un mot correctement orthographié est en effet le prix à payer pour ton effronterie…

Le correcteur automatique et l’incohérence de sa censure

On l’a donc bien compris, Jean-Eude est une tête-à-claques à qui l’on est obligé d’obéir parce que c’est le fils du patron mais purée ce qu’il nous énerve… Au delà de sa schizophrénie et de son vocabulaire imaginaire, notre bourreau du clavier est en plus de cela totalement incohérent dans sa censure. En effet, traiter une copine de  Capture d_écran 2017-04-30 à 16.00.47
est totalement prohibé. Veuillez s’il vous plaît lui dire que c’est une donne. En revanche, vous pouvez distribuer des « con, connard, enculé, pétasse, grognasse, fils de pute, salaud, etc. » Et ça passe crèèème! Désolée pour ce flux fleuri… ce n’est que pour étayer ma thèse, bien évidemment.

Je pense que tôt ou tard Jean-Eude va se faire gauler par son père. D’ici là, relisez toujours le contenu de vos messages avant d’appuyer sur « entrée » ou « envoyer ». C’est comme tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler mais ça,  personne ne le fait jamais. 

Je vous laisse, j’ai ddv avec une donne qui m’a préparé un brownien.Capture d_écran 2017-04-30 à 23.58.49

Publicités

Une réflexion sur “Le correcteur automatique nous pète les douilles !

  1. Parlons du sujet; bien plus léger que d’habitude d’un point de vue émotionnel, mais tellement réel et quotidien pour la majorité d’entre nous, que cela soit sur téléphone ou PC… C’est très bien écrit, comme toujours; c’est drôle, des petites références culturelles et même un peu de science. Bref, du très bon Malou, toujours un régal. Il manque juste le passage su ce pote qui fait des fautes et qui dit « non mais c’est la faute du correcteur »; et quand il le désactive…. tu saignes des yeux ^^. A très vite pour un nouvel article 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s