You know nothing Walt Disney

Tu ne le sais peut-être pas mais j’écris un roman depuis un petit moment (des lustres!). En toute honnêteté, cela fait bien cinq ans minimum que je l’ai commencé. Le problème est que, comme toujours, je me lance dans quelque chose puis je m’interromps; je reprends jusqu’à re-marquer une pause, en boucle. J’en viendrai à bout, un jour! Actuellement je m’y remets mais dois à chaque fois tout relire. Un passage m’a fait plus ou moins « rire » car je l’ai rédigé avant ma dernière relation sérieuse, celle qui a duré 3 ans et des poussières (d’étoile) et qui m’a fait réaliser qu’en fait avant, je n’avais jamais vraiment aimé. Et pourtant, voici ce que déjà j’écrivais:

« Être amoureux, aimer. Quelle différence y a t-il entre ces deux notions? Il existe des définitions pour chacune mais peut-on vraiment définir l’Amour? Je ne le pense pas car personne ne vit les choses de la même façon. Au sein même d’un couple, aussi soudé et fort soit-il, on ne s’aime pas de la même manière pour la simple et bonne raison que les êtres humains sont tous différents, n’ont pas les mêmes valeurs, le même vécu, les mêmes références, la même sensibilité. Les filles de ma génération ont grandi avec les Disney qui ont la particularité de se terminer en « happy end » avec la fameuse phrase:


 Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants


Capture d’écran 2017-04-11 à 14.40.01.png

Celle-ci venant clore l’histoire, la princesse et le prince s’embrassent et s’enfuient en calèche sur fond de décor fleuri, peuplé de petits animaux mignons, la chorale en folie. Le film prend fin lorsque l’histoire d’Amour commence en somme, lorsque le couple est enfin réuni et peut exister. Mais selon Walt, cette partie est visiblement moins intéressante et compliquée que le chemin pour parvenir à cette finalité. Quelle tristesse! Bien entendu ce serait merveilleux si tous les couples s’aimaient pour le meilleur jusqu’à la fin de leur vie, leur adorable progéniture courant dans le jardin et jouant avec le gros chien tout propre. Mais ce n’est pas réaliste. Les couples traversent des épreuves qui renforcent leur union ou au contraire l’affaiblissent. Certains restent ensemble sans s’aimer, pour le confort, par peur du changement, par habitude, pour les enfants, pour mille et une raisons. Certains se quittent parce qu’il n’y a plus l’étincelle du début, à cause de la distance, d’une infidélité, de personnalités trop fortes. Mais l’Amour est un combat, pour l’obtenir  aussi bien que pour le garder.

L’Amour s’entretient, comme un jardin. Rien de plus joli qu’un terrain fleuri, luxuriant, coloré, parfumé, où se délectent abeilles et papillons, dans lequel résonnent les chants d’oiseaux heureux d’évoluer dans ce paradis de la nature, hydraté, bichonné et respecté. Oubliez d’arroser ce gazon, de nourrir la terre, de tailler les feuilles mortes, de chasser les mauvaises herbes et autres manipulations de sécateurs, tuteurs, arrosoirs puis observez-en les dégâts. Oui, tout s’entretient, rien n’est jamais acquis, fort heureusement! Quel ennui serait-ce…

Capture d’écran 2017-04-11 à 14.46.43.png

Alors merci Walt Disney mais sache une chose, être en couple… bah c’est sympa et t’aurais mieux fait de nous enseigner ça à nous, les anciennes petites filles plutôt que de nous pousser à courir après des princes en mousse. Aimer est une puissante sensation qui nourrit, entraîne, guide, rend fou, triste, occupe le corps et l’esprit tout entier, fait voyager comme un bon livre, fortifie ou détruit; c’est une énigme, un pouvoir, un mystère, un but, un trésor, une fin en soi, une énergie qui rapproche ou sépare les Hommes. La beauté de l’Amour ne se résume pas à un mariage et une procréation. Evidemment la demande peut s’avérer féérique: on s’imagine la robe, l’amoureux galant venant nous arracher à notre terne (dans la caricature) quotidien, le début de l’aventure, la bague, les larmes, le gâteau, etc. Evidemment donner naissance à un enfant, preuve ultime de l’union de deux êtres, ciment du couple, responsabilité pour la vie, est un événement incroyable qui lie deux personnes pour toujours. Cependant on ne se marie pas tous les matins, on n’accouche pas tous les mois, merci bien :s

Un couple au quotidien

Voilà la vraie partie intéressante, voilà ce qui fait que l’Amour est un défi de chaque jour. Rester ensemble, unis, amoureux, attentionnés, à l’écoute l’un de l’autre, attentifs, soudés, rêveurs, séduits et séduisants, vouloir faire rire sa femme, consoler son homme, faire des projets, être fiers, regarder dans la même direction, s’admirer mutuellement. Tout cela est difficile et ceux qui y parviennent peuvent se satisfaire d’avoir rencontré leur âme soeur. Certains s’en moquent pas mal car ce sont des égoïstes centrés sur leur personne, qui s’aiment pour deux et se suffisent à eux-mêmes. Grand bien leur fasse même si je reste convaincue que la vie n’a de sens que si l’on y fait l’expérience de l’Amour partagé (amoureux, familial, amical).

Les personnalités face à l’Amour sont inégales. Chacun appréhende les choses à sa manière mais en réalité ce n’est pas si difficile de tomber amoureux. Aimer peut-être davantage puisqu’il s’agit de l’étape suivante. Aimer c’est connaître quelqu’un après en être tombé amoureux et le vouloir tout entier, malgré ses défauts, ses imperfections, ses maladresses, ce que l’on comprend et ne comprend pas, malgré la peine qu’il peut nous causer parfois volontairement ou non, malgré ses silences, ses rejets, malgré tout. L’Aimer. C’est fantastique. C’est difficile. C’est épuisant, mais c’est ce fameux carburant qui chaque matin donne envie de se lever, qu’on l’ait trouvé ou non. L’Amour, l’espoir, l’envie, la vie.

Entre ceux qui ne savent pas ce qu’est l’Amour et ceux qui le savent, existent les sous catégories de ceux qui aiment tout de suite, ceux qui aiment au bout d’un siècle et ceux qui pensent aimer mais qui au final ignorent tout de la chose et les amoureux de l’Amour. Cohabitent avec ceux-ci les coeurs d’artichauts qui aiment, n’aiment plus, re-aiment le voisin, etc.

Je fais partie de celles qui aiment vite à tort ou à raison mais lorsque j’ai quelqu’un dans mon viseur, je ne le quitte plus des yeux. Tout mon champ visuel se concentre sur cet unique élément vivant. Plus de décor, plus rien autour n’a d’importance, tout mon quotidien est alors orienté vers cette « proie ». [Note: gardez en tête que c’est un texte que je n’ai pas rédigé aujourd’hui please^^]. Je suis l’Amoureuse par excellence. J’aime et je veux être aimée en retour. Je suis dévouée, disponible, je donne tout. Certains diront que ce n’est pas la bonne méthode car lorsque tout s’arrête, on se retrouve vide, démuni et plus dure sera la reconstruction. Vrai. Seulement, lorsqu’une histoire d’amour commence on pense naïvement que c’est pour toujours, que c’est le bon. Le facteur jeunesse n’aide en rien car la carapace se crée au fur et à mesure des déceptions qui jalonnent notre parcours sentimental. A l’orée de notre première histoire, la vraie, de quoi devrait-on se protéger? C’est beau comme dans les films et on veut la croquer toute entière cette pomme, aussi empoisonnée soit-elle. On se dit que les ruptures et les couples qui se déchirent, ça n’arrive qu’aux autres, aux adultes qui ne savent plus s’aimer, qui ne sont plus aussi beaux, naïfs et rêveurs qu’auparavant. Nous, on a la vie devant nous, on  y croit, on a envie, on est différent. »

Mais en fait…

Capture d’écran 2017-04-11 à 13.58.37.png

Et pour conclure sur une note culturelle, je vous conseille vivement de lire la bio des ce grand monsieur dont la vie est tout à fait passionnante et inspirante.

Teaser: le prochain article traitera de la FrieeeendZooone !

Teaser bis: je ne sais foutrement pas quand mon livre sera terminé en revanche.

Malteser: c’est une sucrerie et une blague nulle. Oh ça va rigoooole.

Publicités

Une réflexion sur “You know nothing Walt Disney

  1. Pour ce qui est du roman je ne dirai qu’une chose : « j’ai été sage » (si si rappelle toi ^^).

    Pour ce qui est de l’article je pense qu’il serait vain de vouloir le commenter longuement tant tout est dit et bien dit, l’Amour théorique et les amours pratiques aussi nombreux et différents que puissent l’être les couples.

    Beaucoup de poésie et de mélancolie mêlées je trouve, le « j’y crois » devenant « je voudrais y croire » avec le temps. On a coutume de dire que l’expérience permet forcément d’améliorer les choses dans le futur, mais j’ai bien peur qu’en amour la première histoire soit toujours la plus belle aussi ratée soit elle.

    P.S. : teaser 1=> vivement !!! ; teaser 2 => « j’ai été sage » ^^ ; teaser 3 => j’ai ri…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s