La loi des séries. Mythe ou réalité?

Tu as vu le dernier épisode de The Walkind Dead ? Ouais ? BAH J’M’EN BAAAAATS LES CBonjour.

Bin nan patate, on ne va pas parler des séries que tu regardes. Nan. Non. Biiin non. Non. Déjà parce que je m’en fiche, ensuite parce que ce n’est pas le sujet de ce billet. Il sera question dans celui-ci d’un phénomène dont nous faisons tous l’expérience au cours de notre vie: la loi des séries. Tu connais déjà l’expression, je sais. Et pourtant, si peu ! De haut, de loin. Un peu comme ta boulangère à qui tu dis bonjour tous les matins depuis 5 ans. Tu crois la connaître parce que tu lui achètes une baguette pas trop cuite tous les jours ? Ah oui ? Comment s’appelle t-elle ? Quel âge a t-elle ? A t-elle des enfants ? Où part-elle en vacances ? Bref. Tu ne la connais pas. Mais ce n’est pas grave hein. (Si tu connais la réponse à ces questions, c’est que tu veux la pécho OU que tu n’es pas pressé de rentrer chez toi ET qu’il n’y a pas foule dans cette boulangerie pour que tu aies le temps de jacasser comme ça. Par conséquent, le pain est mauvais. CQFD.)

On emploie l’expression « C’est la loi des séries » comme tant d’autres, par mimétisme, sans y croire vraiment. Exemple: « Un de perdu, dix de retrouvés ».

AHAHAHAHAHAHAHAHAHAHHAHAHAHHAHAHAHAHAHAHAHHAHAHAHA.

Non. Et je ne comprends pas pourquoi les gens continuent à sortir cette grosse connerie à chaque personne qui vient de se faire larguer, comme un pansement verbal. Premièrement parce que lorsque tu en perds un, bin tu veux celui-là, pas dix peknos sortis de nulle part. Deuxièmement parce que dix, ça fait beaucoup d’un coup tout de même. Déjà si la Providence nous en ramène un autre pas dégueu ce sera déjà ça. Troisièmement parce que tout le monde sait que c’est complètement faux. Quand tu viens de te faire tej, en général t’as à peu près le sex-appeal d’un blobfish. Et c’est moche un blobfish ! Alors attirer dix Bradley Cooper post rupture ? Blobfishtrement non!

A partir de ce constat pavlovien que l’humain sort des inepties juste parce que le moment induit telle ou telle réponse banale, alors le simple emploi de l’expression « Loi des series » n’en garantit pas la véracité. Mais, c’est ce que nous allons tenter de vérifier ici.

Qu’est-ce que la loi des séries ?

Le mot LOI est quand même super flexible. On s’en sert à toutes les sauces. Juridique, mathématique, physique, etc. Le chouchou de la langue française. Ouais, c’était un vendredi soir, les académiciens en avaient marre, ils étaient pressés d’aller boire l’apéro et d’être en week-end. Ils ont bâclé la fin, tout bêtement.

Jean-Eude: Vas-y Edmond il est 18h53, il nous reste pas mal de définitions là… On fait comment?

Edmond: Franchement, je serais d’avis de piocher un mot au hasard et on le fout partout.

Eugenie: moi je suis d’accord les gars. Je suis tendue comme une harpe, j’ai besoin de me la coller à l’absinthe.

Jean-Eude: Allez banco! [Farfouillant dans son haut de forme] Voilà, ce sera le mot…. Loi!

Capture d_écran 2017-03-07 à 03.45.27

Ok, donc comment définir l’expression Loi des series:

Mot fourre-tout et son enchaînement d’emmerdes sur un lit de mathématiques nappé d’une sauce métaphysique. A déguster avec une bouteille de Septicisme 2017 à température ambiante. Bon appétit messieurs dames.

Il va t’en falloir car ce n’est pas très digeste tout ça. Tu feras une sieste après mais prends deux minutes pour savourer la complexité du cerveau humain à vouloir toujours TOUT interpréter. Le problème c’est que nous sommes à ce jour incapable de TOUT expliquer. On avance, on progresse de jour en jour, nos habitudes évoluent, nos percées technologiques et physiques sont prodigieuses. La recherche, la science, la médecine, la compréhension de l’Homme et de la nature, etc. Nos découvertes sont fantastiques et notre savoir incomparable avec celui de nos ancêtres. Et pourtant, tant de mystères encore… tant de questions sans réponses. Y a t-il une vie après la mort ? Un ou plusieurs Dieux ? Les vivants se réincarnent-ils ? Y a t-il une vie extra terrestre ? Les fantômes existent-ils ? Comment les Pyramides ont-elles été érigées ? Et tous les phénomènes paranormaux, télépathiques, les prédictions du futur, etc. Beaucoup de mysticisme et de questions théologiques principalement mais pas seulement. Il est évident que le cerveau humain a besoin de réponses à ses questions mais parfois, il s’en pose trop, là où ce n’est pas nécessaire. Erreur d’interprétation, mauvaise lecture, perspective, manque de recul, etc.

Les coïncidences par exemple. Elle ne sont qu’illusions. A partir du moment où l’on se penche avec attention sur un enchaînement ordinaire, on trouvera forcement matière à nourrir sa paranoïa.

Exemple, avant de vous coucher, une voyante vous dit: Le rouge t’entoure, il y a là un message. Observe autour de toi, tu verras que je dis vrai. Vous vous réveillez le lendemain conditionné. Vous guettez tous les éléments rouges qui croisent votre chemin. La brosse à dents, les tomates, le nombre de voitures de cette couleur, la cravate du collègue, les logos, les enseignes, les panneaux, les vêtements, les dossiers, les meubles, les bijoux, etc. Ils étaient là hier. Votre cerveau s’est simplement concentré aujourd’hui sur eux plus que de coutume.

Cela marche pour tout. On peut y associer la fameuse loi de l’attraction (encore une à démontrer mais celle là je l’aime bien alors je la laisse tranquillement scintiller sur le rebord de la cheminée dans son écrin doré.)

pouvoir-loi-de-l-attraction-12-secrets-christian-godefroy-atteindre-objectifs

Par exemple: vous n’aviez plus vu cet ami du collège depuis 15 ans et tout à coup vous le croisez à plusieurs reprises en moins d’un mois! Coïncidence, loi des séries, hasard ? Ou… comportement inconscient qui vous pousse à agir dans le but de recréer la rencontre. Circonstance créée par le cerveau qui a cérébralisé cette nouvelle rencontre rien que par la pensée et son pouvoir d’attraction. Je serais bien incapable de l’expliquer moi même, mais j’invite les personnes cartésiennes et/ou intéressées par le sujet à visionner des vidéos sur la pensée positive ou les lois de l’attraction.

Pour faire « simple », en créant psychiquement une idée, on tend à la rendre réelle, on la commande et la nature nous livre. A l’inverse, en broyant du noir, ne se focalisant que sur le négatif, étant persuadé qu’un malheur va arriver, une mauvaise nouvelle de plus, une facture, etc., on rend cela réel et inévitable.

  • Un malheur n’arrive jamais seul
  • Les emmerdes volent toujours en escadrille
  • Enchainement de malédictions
  • Le sort s’acharne
  • Loi de Murphy
  • La théorie de la biscotte
  • Le syndrome Caliméro

Mais que les gens sont pessimistes… Quand on parle de loi des séries, on pense le plus souvent aux séries noires. Autrement dit, une accumulation d’événements négatifs sur un cours laps de temps. Catastrophes en chaîne, accidents, « coups du sort », etc. Si dans un même mois vous perdez un proche, un job, un amour, que vous avez un dégat des eaux ou tout autre  événement « noir », vous apposerez sans souci l’étiquette « loi des series » sur cette phase de votre vie. Mais honnêtement, en plus du fait que cela peut se justifier, c’est juste une mauvaise interprétation du hasard. Je m’explique: vous avez probablement perdu votre job car vous étiez préoccupé par ce qui se passait à cote dans votre vie, la mort de votre parent vous a affecté, vous êtes devenu triste, froid, tête en l’air. Vous avez accumulé les retards, les fautes d’inattention… Vous avez aussi perdu de l’affinité et accordé moins de temps à votre relation. Rien de mystique. De simples causes à effet.

Capture d_écran 2017-03-07 à 06.02.13

Par ailleurs, nous avons la fâcheuse tendance à ne nous concentrer que sur le négatif. Non, ne niez pas. Comme le dit Jonathan Lehmann dans ses antisèches du bonheur, recevez neuf compliments et une critique, qu’est-ce qui va vous marquer ? La critique, fatalement. Ainsi, la loi des séries positives, on en parle ? Bin je veux mon n’veu! Quand ça va. CA VA. Pas vrai ? Nouveau job, nouveau mec, nouvel appart, etc. Et oui. Pourquoi ? Parce que ma chérie tou est magnifaïque!!! Souperbeuuu. Beh ouais c’est vrai! Tu as décroché le boulot de tes rêves, ça t’a redonné un max de confiance en toi, du coup, tu dégages quelque chose, une aura, une attitude attirante. Donc, tu as séduit le mec qui te plaisait et puis comme tu dégageais des ondes positives, tu as attiré le positif et peut-être qu’au passage tu as raflé la mise au casino ? Ca marche aussi pour les garçons hein, bien entendu ^^. Ca marche pour tout le monde. Rien de magique à mon sens. Comme je dis toujours, le bonheur est un choix de vie. Il y a ceux qui font celui de se plaindre et qui n’attirent que le caca. Et les autres, qui se battent et ça finit toujours par payer. Encore faut-il ouvrir les yeux, saisir les opportunités et savoir ce que l’on désire vraiment pour ne pas laisser filer ces moments. Je terminerais ce billet par une légende que j’aime beaucoup pour vous démontrer que rien n’est forcement bien ou mal, chance ou malchance, hasard ou conséquence.

Conte de Lao Tseu:  Histoire du paysan chinois et de son cheval blanc

 « Un pauvre chinois suscitait la jalousie des plus riches du pays parce qu’il possédait un cheval blanc extraordinaire. Chaque fois qu’on lui proposait une fortune pour l’animal, le vieillard répondait :

– Ce cheval est beaucoup plus qu’un animal pour moi, c’est un ami, je ne peux pas le vendre. 

Un jour, le cheval disparut. Les voisins rassemblés devant l’étable vide donnèrent leur opinion :

–  Pauvre idiot, il était prévisible qu’on te volerait cette bête. Pourquoi ne l’as-tu pas vendue ? Quel Malheur ! 

Le paysan se montra plus circonspect :

– N’exagérons rien dit-il. Disons que le cheval ne se trouve plus dans l’étable. C’est un fait. Tout le reste n’est qu’une appréciation de votre part. Comment savoir si c’est un bonheur ou un malheur ? Nous ne connaissons qu’un fragment de l’histoire. Qui sait ce qu’il adviendra ?

Les gens se moquèrent du vieil homme. Ils le considéraient depuis longtemps comme un simple d’esprit. Quinze jours plus tard, le cheval blanc revint. Il n’avait pas été volé, il s’était tout simplement mis au vert et ramenait une douzaine de chevaux sauvages de son escapade. Les villageois s’attroupèrent de nouveau :

– Tu avais raison, ce n’était pas un malheur mais une bénédiction.

– Je n’irais pas jusque là, fit le paysan. Contentons-nous de dire que le cheval blanc est revenu. Comment savoir si c’est une chance ou une malchance ? Ce n’est qu’un épisode. Peut-on connaître le contenu d’un livre en ne lisant qu’une phrase ?

Les villageois se dispersèrent, convaincus que le vieil homme déraisonnait. Recevoir douze beaux chevaux était indubitablement un cadeau du ciel, qui pouvait le nier ?

Le fils du paysan entreprit le dressage des chevaux sauvages. L’un d’eux le jeta à terre et le piétina. Les villageois vinrent une fois de plus donner leur avis :

– Pauvre ami ! Tu avais raison, ces chevaux sauvages ne t’ont pas porté chance. Voici que ton fils unique est estropié. Qui donc t’aidera dans tes vieux jours ? Tu es vraiment à plaindre.

– Voyons, rétorqua le paysan, n’allez pas si vite. Mon fils a perdu l’usage de ses jambes, c’est tout. Qui dira ce que cela nous aura apporté ? La vie se présente par petits bouts, nul ne peut prédire l’avenir.

Quelque temps plus tard, la guerre éclata et tous les jeunes gens du village furent enrôlés dans l’armée, sauf l’invalide.

– Vieil homme, se lamentèrent les villageois, tu as de la chance, tu avais raison, ton fils ne peut plus marcher, mais il reste auprès de toi tandis que nos fils vont se faire tuer. 

– Je vous en prie,  répondit le paysan,  ne jugez pas hâtivement. Vos jeunes sont enrôlés dans l’armée, le mien reste à la maison, c’est tout ce que nous puissions dire. Dieu seul sait si c’est un bien ou un mal. »

Oui. Le conte se termine ainsi. Lao Tseu il s’emmerdait pas avec des happy ends je te le dis moi!

lao-tseu-stele

Publicités

3 réflexions sur “La loi des séries. Mythe ou réalité?

  1. La loi des séries… C’est vrai que cette tendance à vouloir tout rationaliser est assez effarante. L’analogie (non, ce n’est pas un mot sale) avec le poker est en ce sens édifiante; combien de personnes entend on dire « De toute façon en ce moment je suis noir » quand ça « run bad »….
    Et je te rejoins sur le pouvoir de la pensée; en étant positif et optimiste, les bonnes choses viennent car tu fais ce qu’il faut pour que cela vienne. Ce n’est pas un hasard ou un cycle de chance mais bien des actes et pensées positives qui amènent les bons événements. Mais il est tellement plus simple de maudire la chance, le système, le cookie fortune du restaurant chinois ou l’horoscope plutôt que de se prendre en main…

    Je vais juste ajouter une maxime d’une de mes séries favorites… Clear Eyes, Full Heart, can’t loose!

    Aimé par 1 personne

  2. Commenter avec deux jours de retard honte à moi ! Il ne me reste plus qu’à faire pénitence en marchant nu de Notre-Dame de la Garde jusqu’au Vieux-Port en me faisant insulter, cracher dessus et jeter moult projectiles par une foule haineuse et déchaînée : « […] Shame ! Shame ! Shame ! Shame ! Shame ! […] » (toute ressemblance avec un épisode de Game of Thrones est purement fortuite puisqu’il a été dit en préambule de cet article qu’il n’avait pas les séries pour sujet)

    Je ne vais pas essayer de compenser ce retard par l’ajout de superlatifs qui seraient pourtant tout à fait justifiés, je me contenterai de dire sobrement qu’il s’agit là d’un énième article malousien que l’on a plaisir à lire et relire, et dont pas une seule phrase ne laisse indifférent : on sourit, on s’étonne, on réfléchit (un peu tout de suite, beaucoup par la suite), on rit, on s’émeut, on apprend des choses (mention spéciale ici au conte de Lao Tseu), etc.

    Et l’on est immanquablement déçu d’arriver à la fin de l’article, puis on se dit qu’on a quand même beaucoup de chance, et on se languit le prochain !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s